Une analyse simple à comprendre non ?

7 juillet, 2015 Simplicité
Et les réserves

Réserves vides

Les jeunes Grecs ont voté « non » à l’austérité. Les vieux ont voté « oui ». Que les nonistes grecs perçoivent d’ailleurs leur vote comme pro ou anti-euro n’y change pas grand-chose : l’euro – et sa carapace protectrice de compétitivité obligée – est avant tout un bouclier pour les riches rentiers. Ceux qui y perdent sont les jeunes, condamnés au chômage de masse et à la précarité. C’est (presque) aussi simple que ça.

Ce qui s’est joué dimanche en Grèce, et se rejouera peut-être demain ailleurs en Europe, c’est l’éternelle confrontation entre ceux qui n’ont rien à perdre (ou le croient), et ceux qui ont quelque chose à perdre (ou le croient).

Extrait de
http://rue89.nouvelobs.com/2015/07/06/varoufakis-sortie-dun-appeau-a-trolls-260125

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.